Mémoire

La Libération commémorée en gare cet été

Le 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire sera célébré en France en 2024 et 2025. La SNCF est mécène de la Mission Libération, chargée par le gouvernement d’organiser ce cycle commémoratif, et a souhaité s’y associer en proposant plusieurs événements. Ainsi, voyageurs et visiteurs pourront découvrir dès […]

 Posté le

Le 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire sera célébré en France en 2024 et 2025. La SNCF est mécène de la Mission Libération, chargée par le gouvernement d’organiser ce cycle commémoratif, et a souhaité s’y associer en proposant plusieurs événements. Ainsi, voyageurs et visiteurs pourront découvrir dès le mois de juin 2024 en gares de Paris Montparnasse, de Caen et de Bayeux plusieurs expositions.

Le programme des commémorations de l’année 2024 comprend les deux débarquements de Normandie et de Provence, les libérations de Paris et de Strasbourg, l’engagement de la Résistance française dans les combats, ainsi que la Reconstruction de la France et son retour dans le concert des Nations. Aux côtés de la Mission Libération, la SNCF s’engage auprès des vétérans et de la jeunesse avec la double responsabilité d’honorer et de transmettre la mémoire de ces événements.

Engagée depuis plus de trente ans dans un travail de mémoire, la SNCF souhaite apporter sa contribution à la transmission et à l’enseignement de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale aux nouvelles générations, en ouvrant ses archives, qui sont en ligne depuis 2012, en soutenant la recherche historique, en transmettant la mémoire des victimes de la Shoah et de la répression menée par les nazis et le gouvernement de Vichy et en honorant celle des cheminots résistants. C’est pourquoi l’entreprise s’engage tout au long du cycle commémoratif et s’attache particulièrement en 2024 à rendre hommage à l’engagement des cheminots au sein de la Résistance et à leur participation aux combats de la Libération.

Du 15 mai au 30 août, la gare de Paris Montparnasse présente deux expositions dans le hall 2 Pasteur. « 1944-2024 : 80 ans de la Libération de Paris » est le fruit d’un partenariat entre SNCF Gares & Connexions et le musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin, (Paris-Musées). Une belle occasion de retracer et de redécouvrir les grands jalons de cet événement historique qui marque encore aujourd’hui les mémoires et les imaginaires.

Une deuxième exposition, « Cheminots dans la Résistance », met en lumière les modes d’action des cheminots et cheminotes confrontés à la guerre puis à l’occupation sous la double tutelle de l’occupant et de Vichy jusqu’à la Libération. Bénéficiant d’une plus grande liberté de circulation que le reste de la population et d’un poste d’observation exceptionnel qui leur permettait de récolter des renseignements essentiels, à une époque où le chemin de fer représente plus que jamais un enjeu stratégique crucial, et, certains ont fait le choix de résister et l’ont souvent payé de leur vie.

La gare de Caen accueillera quant à elle les participants aux commémorations internationales du 6 juin avec une exposition mémorielle sur le 80e anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

Gare de Caen – Robert Delassalle

La SNCF ouvre également du 26 mai au 6 juillet une exposition à son siège de Saint-Denis. Revenant sur l’image contrastée, et finalement mal connue, des cheminots pendant la Deuxième Guerre mondiale, elle s’attachera à retracer la vie quotidienne et la vie au travail des agents de la SNCF et de leurs familles, préoccupés par le ravitaillement, surveillés par les cheminots allemands, et exposés particulièrement aux bombardements. Partant de la création de la SNCF et de la Drôle de Guerre pour évoquer les combats de 1940 et l’Exode, l’exposition fera un gros plan sur la Libération : la mise en application du plan de sabotages des voies élaboré par la France libre, la participation des cheminots aux combats, le prix payé lors des massacres du printemps et de l’été 1944 puis la reconstruction. Enfin, elle évoquera la construction des mémoires de la guerre, édifiées sur la figure d’une entreprise SNCF unanimement résistante, auxquelles a succédé le travail de mémoire de l’entreprise qui fait une large place à la recherche scientifique, en particulier à l’étude des parcours des individus, et à la mémoire de la Shoah. De nombreux témoignages enregistrés et une importante documentation, rassemblés par Rails & Histoire (l’association pour l’histoire des chemins de fer), ainsi que des documents des archives de l’entreprise permettent à chacun de se rapprocher des cheminots des années 1940.

L’essentiel :

  • « 1944-2024 : 80 ans de la Libération de Paris » ; « Cheminots dans la Résistance » ; Gare Paris-Montparnasse, Hall 2 Pasteur ; 15 mai – 30 août 2024.
  • Gare de Caen ; mai – juin 2024
  • “La vie quotidienne des cheminots” ; Siège SNCF, Campus Etoiles, 2 place aux Etoiles, 93200 Saint-Denis ; 26 mai – 6 juillet 2024. Vous pouvez dès à présent, écouter les témoignages enregistrés de plusieurs dizaines de cheminotes et cheminots sur leur vie quotidienne et leurs engagements pendant la guerre.

 

Pour découvrir le parcours d’une assistante sociale à la SNCF pendant la Deuxième Guerre Mondiale, vous pouvez également lire notre article sur Madeleine Verly.

Pour en savoir plus sur les cheminots résistants de Nantes, c’est par ici.

 

Découvrez aussi

La Libération commémorée en gare cet été

Le 80e anniversaire des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire sera célébré en France en 2024 et 2025. La SNCF est mécène de la Mission Libération, chargée par le gouvernement d’organiser ce cycle commémoratif, et a souhaité s’y associer en proposant plusieurs événements. Ainsi, voyageurs et visiteurs pourront découvrir dès […]

En savoir plus

En Normandie, coup d’envoi des commémorations des 80 ans du Débarquement

Le cycle de commémorations des 80 ans des débarquements, de la Libération de la France et de la Victoire s’est ouvert en Normandie ce mercredi 5 juin 2024, à la gare de Saint-Lô, la « capitale des ruines » comme la surnomme le dramaturge anglais Samuel Beckett depuis son poste d’intendant de la Croix Rouge […]

En savoir plus